Union des Algériens en France et en Europe - Actualités de l'émigration

Union des Algériens en France et en Europe

mercredi 28 octobre 2009 à 15:41
Déclaration de l'UAFE à l'occasion du 55 ème anniversaire du 1er Novembre 1954

Alors que tous les peuples à travers le monde fêtent dans la joie la fin de la deuxième guerre mondiale et la chute du nazisme, le 8 mai 1945, en Algérie, l'armée française massacre des dizaines de milliers d'Algériens à Sétif, Guelma, Kherrata et dans d'autres villes et villages de l'est algérien pour avoir manifesté avec le drapeau algérien et demandé la liberté et l'indépendance de leur pays.

Neuf ans après ce crime odieux commis contre le peuple algérien, une avant-garde révolutionnaire composée d'hommes jeunes et résolus prend l'initiative et la responsabilité devant l'histoire de déclencher au nom du FLN la lutte armée contre le colonialisme français pour la libération et l'indépendance de l'Algérie.

Il aura fallu au peuple algérien 125 ans d'occupation, d'exploitation et de répression coloniale et 7 ans et demi de guerre atroce pour contraindre les dirigeants de l'état français à ouvrir des négociations avec le gouvernement provisoire de la république algérienne (GPRA) pour mettre un terme à la guerre et reconnaître au peuple algérien le droit de choisir librement son destin.

Le cessez-le-feu intervenu le 19 mars 1962 a été suivi d'une courte transition marquée par les attentats aveugles des fascistes de l'OAS et la politique de la terre brûlée entraînant le départ massif des Français d'Algérie. Par le référendum d'autodétermination du 1er juillet 1962, les Algériennes et les Algériens se sont prononcés librement et massivement pour l'indépendance de leur pays.

Le 3 juillet 1962, la France par la voix du président De Gaulle, reconnaît officiellement l'indépendance de l'Algérie. Le 5 juillet, le président du GPRA, dans la liesse populaire, proclamait solennellement le recouvrement de la souveraineté nationale qui intervient 132 ans, jour pour jour, après le débarquement de l'armée française à Alger le 5 juillet 1830.

Cette longue nuit coloniale a conduit des générations d'Algériens à mener dans les pires conditions une lutte courageuse au cours de laquelle le peuple a consenti d'énormes sacrifices pour libérer le pays de la domination étrangère, ouvrant ainsi la voie à l'édification d'une société fondée sur la justice et le progrès social, dans le cadre d'un état national républicain.

Aujourd'hui, 47 ans après le recouvrement de l'indépendance, l'Algérie a certes accompli des avancées dans plusieurs domaines de la vie économique, sociale et culturelle. Par contre, le pays traverse une crise sociale qui frappe durement les populations les plus vulnérables et cela provoque des mécontentements légitimes.

Pour répondre aux attentes de la société et aux besoins les plus urgents de la population, il est impératif de rétablir la sécurité des biens et des personnes, de tenir les engagements pris devant le peuple et de mettre en œuvre les réformes indispensables de l'État; car le système politique n'a pas connu d'évolution notable vers davantage d'ouverture politique et démocratique dans la perspective de l'édification d'un véritable État de droit.

Posté dans ACCUEIL
kinoute